février 2006

Galerie de compositions bleues et noires

(hommage à Deleuze et à Dali)

Ces compositions ont été réalisées en travaillant sur le "négatif" de photos électroniques

 

 

 

 


 

 

 

 


 

 


 

 

 

 


 

 

 

 


 

 

 


 

 

 

Zarifian philippe

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 


 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

Au sud du temps, il doit exister quelque chose comme un espace éclairé par mille soleils nous offrant mille pénombres. Quel délice !

La possibilité inédite qu'apporte ce genre de compositions est de pouvoir présenter la lumière comme étant immanente au corps, et non pas fournie de l'extérieur. En ce sens ce ne sont pas des compositions photographiques "réalistes" bien que l'image soit tout à fait réelle (en tant qu'image). Le plus difficile et délicat est de régler les lumières, en intensités différentielles (chaque photo comporte une diversité de sources de lumière, associées, le cas échéant, à une pluralité de couleurs).

La texture du fond de chaque image est différente, mais peu facilement discernable, il est vrai.

Ici s'achève cette page, les amis.


 



 
page133 index page132