Dis moi, alors, ce qu'il pourrait en être de quelque chose d'aussi étrange.

Je me souviens. Une chose flottante et colorée, dans le noir.

Vois-tu ces nuits sans étoiles, où seule brille la lune?

Ce devait être une de ces nuits là. Je ne sais pas, je me sens perplexe.

Quand la nuit m'explore et m'envahit, il arrive un moment où ma conscience s'évanouit.

Un point de lumière juste.

Quand les ombres se rejoignent, il arrive comme un moment de paix et de béatitude.

Un mirage de couleurs que je m'imagine.

Quand ma conscience commence à se noyer, arrive l'extrême vigilance et lucidité, mais une lucidité que je ressens comme douce.

Dis moi, dis moi ce qu'il en est. Dis moi.

De l'horizon, je suis privé. Je ne puis parvenir à le voir pour autant qu'il existe. Le noir autour.

Je m'étends alors et contemple des lumières colorées, qui se lèvent au-dessus de mes yeux.

La paix me rejoint comme un geste inachevé qui se pose sur mon visage.

Dis moi, dis moi ce qu'il en est.

 

Le 2 janvier 2004

index page101 page103